[Zeppo - Eco Anarcore]
Accueil
Biographie Musique
Textes
Concerts
Photos
Vidéos
Affiches
Presse
Fiche technique
Zepprod
Le Chat Dechaine
Liens
Contact

Accueil


En rang ! Des Baffes ! bientôt dans les bacs ! En l’attendant, voici déjà un petit clip !


Salut à vous !

Il y a quelques temps, nous vous avions parlé d’un morceau de Zeppo qui allait être mis en vente sur le net afin de soutenir un copain, victime de violences policières lors de notre dernier passage dans le sud de la France. Le titre est là, accompagné d’autres, issu de groupes tels que Varlin, Gadafiste Brothers, Korttex ou encore Faktion Ravachol.

Merci pour votre soutien !
Partagez ce lien un maximum !
Solidaires face à la répression policière !!!

https://solidariteantirepression.bandcamp.com/releases

Ci dessous, le récit de ce qui a amené à cette campagne de soutien :

Lors de notre dernière tournée, nous avons fait une halte à Perpignan (02.08.2016). La soirée fut terrible, une très chouette ambiance, jusqu’à ce que les lascars du quartier embrouillent les gens, puis les attaquent... Un homme au sol, dans son sang, il ne bouge plus.

Les secours sont appelés, mais comme d’habitude, se sont les flics qui débarquent. Des mono-neurones avec un chien comme bouclier. Jamais ils ne se sont préoccupés du copain à terre. Ils se sont contentés de menacer de lâcher le chien (démuselé) sur les gens... A aucun moment ils n’ont cherché à savoir ce qu’il s’était passé. A aucun moment les lascars n’ont été inquiétés. C’était du pur délit de faciès. Les flics insultent à tout va, sortent leurs matraques, leurs gazeuses "familiales", il en arrive de partout.

Se sentant menacé par un copain qui lui passait à côté, le maître chien lança son chien en criant "attaque" à trois reprises. Mordu au ventre, le malheureux réussit à calmer le chien. S’ensuit une excitation générale et une montée de la tension.

Enfin, les pompiers arrivent et prennent en charge le blessé. les flics décident alors d’arrêter la personne mordue, sous prétexte qu’elle avait lancé une canette. Ils nous rentrent dedans à coup de tonfas et de maglight, mettent au sol le copain, en prenant soin de lui péter 2 dents...

Le lendemain, un article dans la presse local parlait d’une intervention de la police suite à une rixe. Arrivant sur les lieux, elle aurait constaté l’état du blessé et ensuite aurait été prise à partie par une quarantaine de zadistes et d’anarchistes, etc etc, contre lesquels elle a résisté avec bravoure, jusqu’à l’arrivée de Gandalf et de sont armée (la BAC)... Je suis plus sûr que l’article parlait de Gandalf, mais vous m’avez compris ! Cet article était une fumisterie, un simple rapport de police transformé en pseudo article à leur avantage...

Quelques jours plus tard, un des organisateur de la soirée, qui est disquaire, fut reconnu dans son magasin par le fameux maître chien lors d’un contrôle dans le quartier. Ce qu’il lui dit fut fort sympathique et se passe de commentaire : "maintenant je sais où te trouver"...

Zeppo


Prochains concerts :

  • 23.06.2017, Chaumont, c’est l’anni à Rako... Et c’est privé ! ;-)
  • 16.07.2017, Eldorado, Bienne, CH. Avec Total Chaos (US).
  • 10.11.2017, QKC, Neuchâtel, CH. Triple vernissage pour Zeppo ! soit, En rang ! Des Baffes !, De travers & noir et un 3 ème 45t dont nous n’avons pas encore déterminé le nom !!! Le tout avec nos potes de Horla (CH) et de La 4ème Dimension (CH) !

Lors de la marche pour le climat à Neuchâtel certaines personnes du bloc vert et noir avaient un foulard sur le visage... Quelle horreur !

Bref, pour que les gens arrêtent de chier des horloges (neuchâteloises) lorsqu’ils aperçoivent une personne masquée, voici un petit texte explicatif. Et si après cela on ne comprend toujours pas, il faudrait voir pour consulter...

Haut les masques !

Nous sommes sans visage car nous refusons le spectacle médiatique, car nous sommes tout le monde, car nous sommes partout.

En portant des masques nous montrons que ce que nous sommes est moins important que ce que nous voulons et nous voulons tout pour tout le monde.

Nous masquer est un refus de la représentation individuelle : nos luttes n’ont ni leader ni représentant-e, elles sont par essence anti-hiérarchiques, anti-autoritaires et anti-patriarcales. Chacun-e peut y tenir un rôle égal, sans distinction de sexe ou de provenance. Ainsi nos masques nous rendent solidaires des gens qui ne peuvent pas venir en manif.

Si quelqu’un veut savoir pourquoi on manifeste, des manifestant-e-s, des tracts ou des banderoles l’expliquent.

La contestation ne peut pas toujours se contenter de s’exprimer uniquement dans des limites de modalité imposées par les autorités. Dès lors, aller contre l’Etat c’est rencontrer sa violence : fichage, inculpations, amendes, prison, assassinats.

Dans les manifestations, des policiers-ères en civil se « promènent », des caméras nous filment et des journalistes nous photographient. Nous n’avons aucune envie que la police nous reconnaisse afin de remplir ses fiches et d’étayer ses enquêtes. Nous refusons le fichage policier et nous nous en protégeons.

Certains groupements d’extrême droite ont également pour habitude d’effectuer un tel fichage. Les images sont ensuite diffusées, accompagnées si possible de données personnelles, et font ainsi courir un risque constant aux personnes concernées.

Malheureusement, être anarchiste à notre époque n’est pas anodin dans le monde du travail. L’anarchie est un terme qui est depuis très longtemps galvaudé dans la presse bourgeoise majoritaire, de tel sorte qu’il est devenu synonyme de chaos, de violences absurdes et de meurtres. S’afficher à visage découvert en tant qu’anarchiste peut donc nuire à certain-e-s militant-e-s salarié-e-s.

Pour rappel, le dessein des anarchistes va vers une société de l’entraide fondée sur le principe de la coopération. Une société égalitaire et autogestionnaire qui repose sur la responsabilité des diverses composantes : individus, groupement sociaux, économiques et culturels, et ce dans le cadre du fédéralisme libertaire.

Une société anarchiste, ce n’est pas le désordre, c’est l’ordre - certes différent - sans le pouvoir. C’est la liberté de chacun-e au service de tou-te-s.

Pour en revenir aux manifestations, nous estimons que chaque individu est libre de se masquer ou pas s’il estime que sa sphère privée peut-être mise en danger. C’est un choix personnel qui ne devrait pas être remis en question.

...La société actuelle cherche constamment à nous imposer son image : beau-belle, bronzé-e, mince, propre, branché-e, et dynamique... Et nous, nous sommes tellement moches de l’extérieur, que nous préférons nous cacher. ;-)

PDF - 305.9 ko
Télécharger "Haut les masques !"

Salut !
Zeppo est en plein mixage du prochain 6 titres, qui s’appellera En rang ! Des baffes ! (un clin d’œil au célèbre Le Ranz des vaches ;-) ) , voici donc en "exclusivité-exprès-pour-toi" deux titres, qui demandent encore à être peaufinés, masterisés, etc, mais cela te donneras déjà une idée de ce prochain opus !
Bonne écoute !
Salutations vertes et noires !