[Zeppo - Eco Anarcore]
Accueil
Biographie Musique
Textes
Concerts
Photos
Vidéos
Affiches
Presse
Fiche technique
Zepprod
Le Chat Dechaine
Liens
Contact

Le Transalcool-Express

Bien installé dans la cabine.
Le siège moelleux épouse mon corps.
La vue défile, je la domine.
Il s’offre à moi ce beau décor.

Avec assurance j’en profite.
C’est vrai que dehors il fait froid.
Glisser par terre, mine déconfite.
Jamais à l’abri d’un faux pas.

Ici l’atmosphère est moite.
Douce chaleur, tranquillité.
La glace embuée, brumes opaques
et le paysage se laisse deviner.

Parfois, de ces images j’envie l’air frais.
Or, c’est plus sûr derrière la vitre.
Hors du wagon l’excursion m’effraie.
C’est décidé : J’y reste, j’y habite !

Seulement, j’y demeure bien seul.
D’attache externe je suis dépourvu.
Vivant, mais comme dans un linceul.
De la réalité je m’exclus.

J’erre dans mon microcosme.
Persuadé d’être entendu,
mais sourd aux pleurs de mes proches.
Je suis noyé dans le superflu.

A bord de ce furieux bolide,
car de la vitesse prend ce train,
un important problème réside,
il semble être dénué de frein.

Est-il sur un circuit fermé ?
Le freinage alors ne m’importe guère
Dans cette course folle, effrénée,
je gauge dans mes chimères.

Passager du Transalcool Express,
dans de longs tunnels je m’immisce.
Au-delà du col de l’ivresse,
je surplombe de perfides précipices.

Le malheur est que dans cette histoire,
point de trajectoire en huit.
Rails linéaires, horizon noir.
Pas d’oblique, un mur en briques.

Julien 07