[Zeppo - Eco Anarcore]
Accueil
Biographie Musique
Textes
Concerts
Photos
Vidéos
Affiches
Presse
Fiche technique
Zepprod
Le Chat Dechaine
Liens
Contact

L’Envers Des Corps

On nous casse, on nous presse, on nous gaze,
on nous blesse, on nous roule en boule.
On nous pompe, on nous étouffe dans la ronde,
On nous shoote tel une boule que l’on roule.
On nous trompe, on nous grise, on nous tond,
on nous brise, on nous ôte toute foi.
On nous soûle, on nous brûle au fer rouge,
on nous purge, si hauts sont nos foies.
On nous juge, on nous souille, on nous gruge,
On nous coule, on nous met en boîte.
On nous mate, dans notre fange on nous latte,
On nous mange tel un mets en boîte.
On nous classe, on nous ment, on nous trace,
On nous prend pour des poupées de loques,
Que l’on traine et dans l’élan on nous saigne,
On nous pend ? Stop !

Ils s’approprient nos corps.
Briment nos desseins les plus forts.
Car trop incrédules,
Nous sommes embrigadés,
devenus outils d’une
société industrialisée
qui s’acharne sur la planète,
l’exploite à sa perte,
la pourfend, la surine,
ne provoque que déprime
et tout comme un culte
à une mort annoncée,
elle avance la grosse charrue,
à un rythme effrénée.

Monte à ta barricade.
Cette vie n’est pas inéluctable.
Ce monde appartient aux vivants,
Des toutes espèces de tous genres.
Brise tes liens,
Mais tisses-en en chemin.
Reprend les rênes de ton destin,
Que l’unité gagne du terrain.
Ton désir vert libéré,
Ta colère noire mesurée.
A toi de les extérioriser,
Retrousse le fond de ta pensée.

Voici venu le temps,
Le temps de la déclaration :

Au nom de la terre,
Au nom de l’amour,
Nous proclamons la guerre,
La guerre aux vautours.
Maintenant qu’au grand jour
est l’envers du décor,
à eux de découvrir
l’envers des corps !

Julien